Comme le rappelle le communiqué de presse du 2 mars 2021, « l’appel à manifestation d’intérêt de contrat à impact « Économie circulaire » a été ouvert du 24 septembre 2020 au 23 décembre 2020. Doté d’une enveloppe totale de 10 millions d’euros, il a été porté par l’ADEME, avec pour ambition de faire émerger des innovations environnementales, ancrées territorialement, afin de prévenir des risques qui engendrent à la fois des coûts publics (dépollution, ramassage d’ordures, etc.) et des dégradations environnementales. Ce sont 27 candidatures qui ont été reçues pour un montant de 75 millions d’euros. »

Le succès de l’appel à manifestation d’intérêt a confirmé le besoin de financement pour les innovations dans le domaine de l’économie circulaire. Ce à quoi répond l’ADEME, en sélectionnant huit projets, pour un montant presque triplé par rapport à l’enveloppe initiale de 10 millions d’euros. Ces projets pourront désormais entamer la phase de structuration avec les parties prenantes identifiées, en l’occurrence avec l’ADEME en position de tiers payeur. Le Guide Méthodologique sur le contrat à impact social publié en 2020 par BNP Paribas et l’iiLab  est une ressource utile pour se remémorer le processus de construction d’un contrat à impact social en France.

Le communiqué indique les 8 projets sélectionnés, pour un montant total de 27,3 millions d’euros :

  • le Réseau ENVIE, pour faciliter l’accès pour tous aux équipements d’aide à l’autonomie (couverture nationale) ;
  • les Ateliers de l’Audace, pour anticiper et réduire les impacts écologiques d’une filière vélo en pleine expansion (Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France) ;
  • TOOPI Organics SAS, pour une nouvelle filière innovante de valorisation des urines humaines (Loupiac de la Réole, 33190) ;
  • la Fédération Léo Lagrange, pour créer une communauté internationale du changement pour une société plus résiliente et sobre en carbone en mobilisant les décideurs de demain (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Ile-de-France) ;
  • ANDES, pour réduire le gaspillage alimentaire en valorisant les invendus alimentaires (Saint Denis, 93200) ;
  • Label Vie, pour promouvoir la réduction de l’impact sur l’environnement des crèches et améliorer le bien-être de leurs occupants (couverture nationale) ;
  • ARTICONNEX, pour structurer une filière de l’économie circulaire du second œuvre du bâtiment (La Baule-Escoublac, 44500) ;
  • Linkee, pour systématiser et sécuriser le don alimentaire dans les territoires (Grand Est, Hauts-de-France, Pays de la Loire).

Le second appel à manifestation d’intérêt sur l’égalité des chances économiques, lancé le 24 novembre 2020 par la secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, a pris fin le 24 février 2021. L’Impact Invest Lab participera, avec la DG Trésor, au filtrage des candidatures.

 

Consulter le communiqué de presse

Consulter le dossier de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *